Un bar plat du jour est un restaurant ouvert le midi uniquement proposant deux à trois plats différents chaque jour. Le reste du temps, il fait office de bar pour la population locale. Choisir le bon emplacement (par rapport à la concurrence, le dynamise du secteur, etc.) est ainsi primordial. Mais cela ne fait pas tout. Nos conseils pour un projet réussi.

Reprise d’un fonds de commerce existant ou départ à zéro ?

Pour ouvrir votre bar plat du jour, hormis l’emplacement, se pose la question du type d’investissement à réaliser. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.

La reprise d’un fonds de commerce existant vous permet de bénéficier d’une clientèle déjà établie et de jouir de la popularité de l’ancien établissement (attention, cela est à double tranchant si votre nouvelle carte ne convient pas !). Vous disposez également d’un lieu pré-aménagé, notamment au niveau de la cuisine professionnelle.

En reprenant un fonds de commerce déjà existant, vous avez également l’avantage de pouvoir conserver les anciens fournisseurs de l’établissement. Si votre carte varie beaucoup par rapport à l’ancien commerce, avoir sous la main le même grossiste en hygiène par exemple reste tout de même très intéressant.

Partir de « zéro » est un tout autre projet, qui vous demandera un budget plus conséquent ainsi qu’une prise de risque plus importante. Cela vous permet cependant de créer un bar plat du jour entièrement à votre image, que ce soit dans l’aménagement de la salle de restaurant mais aussi dans la clientèle nouvelle ciblée.

Quelle carte proposer dans son bar plat du jour ?

La carte est l’élément principal de succès de votre futur bar plat du jour (en plus de l’emplacement bien sûr !). Vous devez y réfléchir avec sérieux afin de plaire à votre future clientèle.

Nous vous conseillons d’abord d’établir une carte en rapport avec vos valeurs culinaires. Plutôt « healthy » ou traditionnel, spécialisé pour les régimes particuliers ou bistronomique, à vous de faire votre choix. Adaptez ensuite votre carte aux besoins de votre future clientèle. Par exemple, si vous êtes assez proche d’université, proposer des plats simples qui changent des quotidiennes pâtes est une bonne idée. A l’inverse, si votre établissement est bordé par un centre des congrès, préférez une cuisine plus élaborée et légère, plus en phase avec les habitudes des businessmen.

Il est également important de vous différencier de votre concurrence si vous êtes proche d’autres restaurants. Evitez de copier la carte du voisin, arrangez-vous plutôt pour proposer des plats différents qui permettront aux passants gourmands de faire facilement leur choix. Etudiez vos fournisseurs avec soin pour voir ce qu’il est possible de faire avec eux. Par exemple, avec un grossiste en amande, vous pouvez facilement mettre en place un « dessert bar » où chacun réalise son propre granola maison, une idée originale qui plaît aux amateurs de repas sains.

Avec le bon emplacement et une carte alléchante, votre bar plat du jour a toutes les cartes en main pour être un succès.