Que ce soit pour évaluer l’avancée d’un chantier, pour se donner une idée du projet fini, pour vérifier un changement de plan ou pour tout autre besoin, il arrive souvent que des étrangers à un chantier viennent visiter ce dernier. Une visite ne s’improvisant pas, il est important de prendre en compte quelques points pour assurer la sécurité de tous. Le point.

Définir un plan de visite sur le chantier en amont

Il est très important que le maître d’ouvrage définisse un plan de visite en amont. Le but ? En savoir plus sur les raisons de la visite pour préparer les postes à voir et sécuriser ce qui a besoin de l’être.

En premier lieu, il est donc nécessaire de s’entretenir avec les visiteurs au préalable pour leur poser plusieurs questions. La raison et les objectifs de la venue de ces visiteurs sont essentiels pour organiser un bon plan de visite. Il sera en effet plus aisé de déterminer quelles sections du chantier doivent être sécurisées. Par exemple, pour une vérification de panneaux solaires sur toiture, sortir l’échelle Centaure et le kit harnais antichute est essentiel.

Au-delà de la sécurité des visiteurs, connaître la raison et les objectifs des visiteurs permet de tout programmer pour éviter de gêner les ouvriers sur le chantier. En effet, le maître d’ouvrage sait à quelle heure se déroule tels travaux, et peut donc définir le moment optimal pour visiter un poste. Toujours avec l’exemple du toit, si les panneaux solaires finissent d’être posés à 13 heures, on pourra prévoir de les visiter à partir de 14 heures.

Equiper les visiteurs à leur arrivée sur le site

Une fois le plan de visite défini, il est très important de prévoir les équipements de protection individuelle à distribuer. A noter, il est obligatoire que ces équipements possèdent le marquage CE.

Les équipements de base qu’il faut toujours avoir à portée de main sont le casque de chantier et les chaussures de sécurité. Ces derniers prémunissent des risques de chutes et de chocs, sur la tête et les pieds.

De plus, les chaussures de chantier permettent d’évoluer en toute tranquillité sans risquer de glisser, par exemple sur un terrain boueux. La marque Diadora et ses chaussures de sécurité sera ainsi votre principale alliée.

Ensuite, selon le chantier et les endroits à visiter, il peut être nécessaire d’utiliser :

  • Des protections auditives en cas d’exposition au bruit ;
  • Des masques de protection contre l’inhalation de produits toxiques ;
  • Des lunettes de protection contre la projection de poussières dans les yeux ;
  • Des gants de sécurité selon le poste visité (anti-échardes ou anti-brulures par exemple).

Il est enfin convenu de faire porter des gilets de sécurité conformes à la norme EN 471 (c’est-à-dire une veste de visualisation jaune ou orange fluo avec bandes réfléchissantes) afin que les visiteurs soient bien visibles sur le chantier.