Tour d’horizon et chiffres du marché français des énergies renouvelables


éolienne avec fish eye et herbe

Hydraulique, éolien, photovoltaïque ou encore géothermie : les énergies renouvelables savent aujourd’hui profiter au maximum des ressources inépuisables de notre planète pour mieux la protéger. Cependant la France ne semble pas charmée par les énergies vertes et bien que le marché soit en expansion, il reste largement sous-développé.

La France, cancre de l’énergie verte européenne

Des objectifs difficiles à atteindre…

En 2008, les états membres de l’Union Européenne se sont réunis pour signer le paquet Énergie Climat 2020. À cette occasion, la France s’était engagée à ce que 23% de sa production d’énergie soit renouvelable d’ici 2020. Cependant aujourd’hui l’objectif ne semble pas atteignable, tout du moins pas à cette date. Tout comme l’Allemagne et le Royaume-Uni, la France est en retard sur ses engagements.

Mais les experts ne sont pas pessimistes pour autant : un second objectif, de 32% d’énergies renouvelables en 2030 pourrait correspondre à la progression du marché.
En 2015, la part de production d’énergie renouvelable ne représentait que 14.5% de la production totale d’énergie du territoire.

graphie retard de la france en energies renouvelables

Malgré un bon potentiel

Pourtant, le territoire français ne manque pas d’atouts. Par rapport à ses voisins, la France est bien plus avantagée et pourtant bien moins performante.

Au niveau européen, elle est le deuxième potentiel éolien après le Royaume-Uni et le cinquième potentiel photovoltaïque. Elle possède aussi de fortes réserves forestières et hydrauliques, ainsi qu’un des plus grands espaces marins du monde. Autant de possibilités à explorer.

Un marché en expansion

Des chiffres rassurants

En retard certes, mais pas abattue, la France s’attelle depuis 2008 à rattraper son ralentissement. En 2016, on constate une hausse de la production d’énergie renouvelable, notamment due à une bonne activité du secteur éolien.

Le photovoltaïque connait quant à lui une petite stagnation en 2017, mais remporte tout de même une bonne part d’investissement ce qui promet une bonne année 2018.

Quant à l’hydraulique, elle reste la première énergie renouvelable sur le territoire français, malgré des difficultés à faire avancer quelques grands projets.

Un secteur qui recrute

Mais le meilleur argument du secteur des énergies renouvelables reste ses créations d’emplois. En 2016, l’éolien aurait créé 4 emplois par jour ! En 2017, l’IRENA (International Renewable Energy Agency) établissait à 162 000 le nombre d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables en France. Le recrutement dans le domaine du PV est très dynamique à travers le monde, avec plus de 3.1 millions d’emplois crées en 2016.

Bien sûr le nucléaire recrute aussi, mais les français semblent de plus en plus sensibles à l’attrait des énergies renouvelables. On espère donc que la France marchera vite vers la transition écologique pour rattraper son retard.

infographie opinion des français énergies renouvelables

infographie opinion des français énergies renouvelables

infographie opinion des français sur les energies renouvelablesSource : Baromètre annuel OpinionWay pour Qualit’EnR « Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ? »

Sources et ressources utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *