S’équiper grâce aux solutions alternatives


Véhicules, machines, outils, ordinateurs… Vous avez besoin de nouveau matériel pour votre entreprise ? Sachez que l’achat n’est pas la seule solution pour vous équiper. Vous pouvez faire appel à une entreprise qui vous proposera un financement locatif (ou leasing), sous forme de location financière ou de crédit-bail. Le point sur ces différentes solutions et leurs avantages.

Les différents types de financement locatif

contrat

La location financière : Cette solution de financement fait intervenir trois parties (l’entreprise, le fournisseur, et le bailleur). L’entreprise choisit du matériel à louer pour son activité. Ce matériel est livré à l’entreprise et le fournisseur facture le bailleur. Ce dernier loue ensuite le matériel à l’entreprise pour une durée et un prix définis par un contrat de location. A l’issue de cette période, l’entreprise peut prolonger l’utilisation du matériel ou restitue celui-ci dans le cadre d’un nouveau contrat de location.
Le crédit-bail : Cette autre forme de leasing est similaire à la location financière, à part le fait qu’elle est assortie d’une option d’achat. A la fin de la période de location, l’entreprise peut restituer le matériel, prolonger le contrat, ou acquérir le matériel.

Les avantages et inconvénients du leasing

checklist

Le leasing professionnel offre certains avantages aux entreprises. Voici lesquels.

  • Le financement locatif permet aux entreprises de bénéficier d’un renouvellement fréquent de son matériel lorsque celui-ci est sujet à l’obsolescence.
  • Il permet l’utilisation de matériel professionnel sans mise de fonds importante tout en pouvant l’acheter par la suite.
  • Le matériel ne figure pas à l’actif du bilan de l’entreprise puisqu’elle n’en est pas propriétaire.
  • Les charges liées à la location sont déductibles de l’impôt sur les bénéfices.

Une entreprise tentée par le leasing doit toutefois prendre connaissance des inconvénients suivants.

  • Le financement locatif revient cher comparé au prêt bancaire en raison de la marge pratiquée par le bailleur.
  • La TVA n’est pas récupérable sur les loyers.
  • Pour les véhicules, un kilométrage maximum peut être imposé.
  • Les conditions de résiliation du contrat peuvent être contraignantes pour le locataire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *