Le lexique de la logistique et du transport


La logistique, qui se réfère aux activités d’organisation et de transports des marchandises et produits d’une entreprise (et plus largement, des flux) est un élément central et essentiel pour les entreprises modernes. Mais il faut savoir la parler !

En effet, le vocabulaire de la logistique est très particulier et se réfère à la fois au monde du transport, mais aussi à des notions de manutention ou de stockage, en empruntant de nombreux mots à la langue anglaise.

Ce lexique de la logistique et du transport vous permettra d’y vous plus clair et de mieux comprendre ce secteur pour votre société et pour vos collaborateurs.

logistiqueADR : Cet acronyme ( « Accord for dangerous goods by road » en anglais) désigne l’Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par la route. Il décrit notamment le conditionnement règlementaire pour les matières dangereuses, les procédures d’expédition ou l’équipement nécessaire pour les véhicules lors du transport routier de produits dangereux.

DLSD : Il s’agit de la date limite de sortie de dépôt

3PL, pour Third Part Logistic : il s’agit d’un opérateur physique des flux, qui se réfère à un processus d’externalisation de l’ensemble des opérations logistiques à un prestataires spécialiste du transport logistique.

Co packing : opération qui consiste à regrouper des produits dans un même emballage soit dans le cas de produits associés pour la vente, soit dans le cas d’une opération promotionnelle (pour aller plus loin, une définition du copacking vous est donnée ici : http://fr.xpo.com/Logistique/Co-packing )

ETC : Empty Trans of Departure, un conteneur vide

Taux d’immobilisation : c’est le coût de stockage que représente une unité stockée lors d’une unité de temps

Couverture de stock : il s’agit d’un indicateur qui indique de combien de jours dispose une société pour faire face à la demande en fonction du stock qu’elle possède actuellement

Juste à Temps (ou Méthode Kanban) : se réfère à une méthode japonaise de gestion de la production en fonction des demandes réelles pour éviter des situations de stockage massif ou à contrario de rupture de stock.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *